Skip to main content

 

    Dans des parcours de formation supérieure essentiellement spécialisants, cette Licence professionnelle propose aux futurs diplômés d’élargir au contraire leur champ de compétences à des connaissances transversales fédératrices des filières agricoles quelles que soient leurs spécialités.
     Les biotechnologies utilisent le vivant comme outil pour des opérations de production et de transformation. Elles apportent ainsi des solutions nouvelles aux enjeux majeurs des productions agricoles, sur les plans quantitatif et qualitatif et sur celui du management environnemental durable.
   Cette formation apporte des  compétences dans la mise en œuvre des biotechnologies appliquées aux productions agricoles animales et végétales. Elle fournit aussi les éléments du choix raisonné d’une approche biotechnologique. Elle donne des compétences de mise en œuvre d' outils de management environnemental et d'application des normes réglementaires et volontaires liées aux activités agricoles en tout point des filières.

Participation importante de professionnels à la formation en Lpro OBA : 

     Des professionnels des filières agricoles participent activement aux nombreuses séquences pédagogiques et d'évaluations continues ou finales.
     Au final, la part de la participation des professionnels à l'ensemble du présentiel de formation est de 42 %.

 

 

Un ensemble d'Unités d'enseignement (UE) de 30 à 60 h environ chacune, dédiées à l'acquisition d'outils et de compétences transverses à vocation professionnalisante. La plaquette de la Licence pro OBA est disponible ici.

Cette formation fédère  plusieurs composantes de l’Université de Bordeaux  et de l’EPLEFPA Bordeaux-GIronde. Ces deux structures ont choisi d’associer leurs expériences complémentaires dans les domaines de l’enseignement des filières agricoles, des biotechnologies, du management environnemental, mais aussi de l’animation des Licences professionnelles et de leur professionnalisation.

Cette formation, sans équivalent national,  développe son ancrage à l’échelle nationale.